AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La parenthèse d'Elodie Durand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: La parenthèse d'Elodie Durand   Sam 21 Aoû 2010 - 20:15

Illustratrice pour la presse et l’édition jeunesse, Elodie Durand livre avec la Parenthèse sa première bande-dessinée. Le livre retrace quelques années de son existence durant lesquelles, atteinte de fréquentes crises d’épilepsie - symptômes d’un astrocytome au cerveau - elle sombre lentement dans la maladie. Heureusement, la parenthèse se refermera puisque le livre est là.
Avec un sujet difficile, déjà évoqué par David B. (on ne peut pas penser éviter de penser à l’ascension du Haut-mal) avec beaucoup de dureté, Elodie Durand nous plonge dans son histoire de manière très objective et jamais rébarbative. Jamais didactique non plus, le récit est limpide, fluide et se lit d’une traite.
On la regarde, toujours dubitative par rapport à sa maladie, passant de médecin en médecin, de traitement en traitement en étant de plus en plus atteinte sans en avoir vraiment conscience.

Le regard porté sur la maladie est toujours très distancié, très neutre, parfois plein d’humour : Elodie Durand se camoufle derrière son héroïne, Judith, comme pour mieux extérioriser la maladie. Le récit est construit autour des témoignages qu’ont pu lui fournir ses parents, ses amis : elle ne garde en effet que très peu de souvenirs de ces 5 années. Seuls quelques dessins, quelques illustrations faites durant les crises d’épilepsie ponctuent l’histoire de manière particulièrement forte (on pense parfois aux dessins de Michaux faits sous l’emprise de la mezcaline). Ces pauses dans le récit rendent l’histoire bien réelle et sont pour l’auteure le seul témoignage tangible de l’ancienne maladie.

Le dessin noir et blanc sobre et très expressif (formidables jeux sur les ombres, les aplats de noir) dynamise formidablement le récit et contrecarre l’austérité de la couverture pourtant très belle (les pages du livre sont placées entre les parenthèses qui s’appuient chacune sur une moitié du personnage). La mise en page varie fréquemment toujours au service de la narration et les trouvailles graphiques foisonnent : pleine page pour traduire la maladie qui gagne, petites cases sur une seule page pour décrire la journée répétitive de la malade, itération iconique pour traduire le début des crises…L’illustration est donc particulièrement riche.
Bref, un premier album très réussi qui s’avale, se dévore d’un coup malgré un sujet qu'on pourrait croire austère et difficile. Un coup de cœur qui parle aussi à notre tête.

Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Lun 23 Aoû 2010 - 19:38

Bien dit !
j'ai, moi aussi beaucoup apprécier ce livre.... sans vraiment pouvoir dire pourquoi !!!
Je vais y réfléchir et peut être le relire.
Revenir en haut Aller en bas
fufman
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 282
Age : 38
Localisation : clermont-ferrand
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Mer 1 Sep 2010 - 14:47

Tiens c'est marrant une B.D proposé par superphane qui est en noir et blanc Very Happy et que l'ami joco aime c'est curieux Wink

P.S je nous vous oublie pas tous les deux pour se voir et discuter le bout de gras Cool
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Mer 1 Sep 2010 - 15:00

Je sens que je ne vais pas comprendre encore jocolor

Je niaize, hein, je précise...
Revenir en haut Aller en bas
fufman
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 282
Age : 38
Localisation : clermont-ferrand
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand    Mar 7 Sep 2010 - 14:13

J'avoue tout je me voyais déjà commenter cette B.D par pur mauvais esprit et la reléguer à Michel Cymes et son journal de la santé Razz .

Mais non j'ai été plus que bluffé par cet ouvrage hautement angoissant pour un hypocondriaque comme moi, la simplicité du dessin bien que toute relative est d'une efficacité exemplaire, les pages de "gribouillages" issue des carnets de l'auteur sont tour à tour touchant, émouvant, angoissant ....
Comme le dit à juste titre superphane (oh bordel je suis d'accord avec lui Razz ) la retenue voir l'humour caustique dont fait preuve l'auteur face à la maladie est tout simplement parfait, aucun pathos dégoulinant , aucun apitoiement superflu, juste l'essentiel.

Ce récit aux contraires des "Enfants de l'envie" est aussi d'une universalité qui me plait beaucoup, la maladie nous toucheras tous un jour ou l'autre. Comment y faire face , comment nos proches réagiront , enfin bref j'ai AIME cette parenthèse bouleversante , d'une subtilité désarmante.

Un grand +1 à Mlle Durand
Revenir en haut Aller en bas
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 37
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Mar 7 Sep 2010 - 16:47

Humm...j'admets être plus partager...je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, mais pas non plus que j'ai été emballé.

En effet, on ne tombe pas dans le pathos et les dessins illustrent très bien la sensation que doit procurer cette étrange maladie, cette sensation d'oublis, de vide.

Mais comme pour les "enfants de l'envie", le ton de l'auteur m'a laissé à certains moments en dehors du récit, et je n'ai pas ressentis cette angoisse, cette émotion dont vous parlez.Il y a en effet une certaine retenue qui permet de ne pas tomber dans l'étalage, les réactions de la famille et l'approche de la maladie sont traité avec une justesse certaine mais...

...mais je ne sais pas c'est dur à expliquer...peut être (je pense) est-ce une question de tempérament et d'un regard différent qui fait que je n'ai pas été complètement séduis, malgré la qualité de l'ouvrage.J'y ai trouvé quelques longueurs, l'humour caustique dont parle fufman ne m'a pas franchement sauté aux yeux, et au final, j'ai trouvé ça un peu plat à certains moments, peut être dû au fait de trop de retenue justement à mon goût.

Cependant c'est un ouvrage très intéressant,plein de réserve et de tendresse, traitant avec sensibilité d'un sujet difficile, celui de la maladie, et si il ne sera pas mon shériff du mois, cela reste cependant une lecture qui vaut le coup et plaira a beaucoup de monde.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Mar 7 Sep 2010 - 17:38

Voilà deux commentaires qui font plaisir....
Revenir en haut Aller en bas
samoe55

avatar

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 45
Localisation : loin
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Mer 8 Sep 2010 - 7:31

Un livre qui aurait pu me toucher de par le sujet mais qui n'a fait que m'endormir... C'est contagieux docteur ? Very Happy

Trêve de plaisanterie, un récit autobio sur ce thème difficile qu'est la maladie, traité avec justesse.
Mais il m'a manqué un je ne sais quoi pour pouvoir y entrer pleinement.

Le côté positif c'est que ce livre m'a permis de me souvenir de "L'ascension du haut mal" de David B qui traite d'épilepsie de façon formidable et touchante...
Revenir en haut Aller en bas
wijbick

avatar

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 35
Localisation : clermont city
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Ven 10 Sep 2010 - 22:39

Comme fufman, ce récit m'a franchement angoissé, mais peut être pas pour les mêmes raisons
Il n'y a tellement de distance que c'en est gênant, c'est très étrange
Mais j'imagine qu'il est dur de ressentir des choses pour des moments vécus mais oubliés...
Je crois que c'est l'aspect clinique qui m' fait bizarre.
J'ai du mal a dire si j'ai aimé ou pas, ça m'a intrigué et angoissé... C'est tellement froid que j'ai eu l'impression de ne jamais pouvoir rentrer dans son monde.
Le dessin et les mises en pages sont vraiment classe. C'est minimal, épuré, un peu froid aussi, comme le récit.
Cette froideur est gênante mais elle m'a l'air inévitable en même temps...c'est froid mais il y a plein de petits moments touchants en même temps
J'ai du mal aussi a être clair dans mon ressenti...
C'est une bd assez spéciale en tous cas
Revenir en haut Aller en bas
http://clairewijbick.blogspot.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Sam 11 Sep 2010 - 8:02

Un peu comme Wijbick et Murena , je suis partagé et n'arrive pas à exprimer clairement une opinion tranchée , on ne peut pas toujours avoir un avis et prendre position sur tout , heureusement.

Cette histoire est en effet touchante mais je ne sais pas , il m'a manqué comme un supplément d'âme , le dessin est agréable et délicat , mais là aussi , je n'ai pas reçu toutes les émotions que ce type de récit peut délivrer.
Wijbick parle de distance et je crois qu'elle a bien désigné le problème d'accessibilité que peut poser un récit aussi personnel , d'autant que l'auteur rapporte une période dont elle a que très peu de souvenirs mais aussi que cette histoire a été écrite avant tout pour ses parents.

Néanmoins c'est une BD de bien belle facture dans sa construction , dans son rythme , dans l'ambiance qu'elle délivre , sur une échelle de 10 , elle mérite un bon 7.

Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3089
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Sam 11 Sep 2010 - 18:46

ayé, fini.

encore ne fois sur ce genre d'histoire, je me suis laissé happé. Oui, on pense à tout ce que vous avez déjà évoqué, mais il y a une force dans ce récit qui inspire un profond respect, une honnêteté, et une simplicité très touchantes. La mise en page est très intéressante (moins baroque que pour LES ENFANTS DE L'ENVIE), l'utilisation du noir efficace... et puis c'est une belle histoire de vie, une belle leçon, très optimiste, qui amène au bord des larmes : même si j'ai lu tout le début très simplement, avec beaucoup de plaisir, c'est aux pages 146-147 que j'ai été absorbé complètement par l'histoire, ces deux planches noires, dans lesquelles le personnage hurle 'maman', j'en ai encore des frissons en les évoquant.

superbe lecture,
merci superphane !
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Dim 12 Sep 2010 - 13:43

Un témoignage efficace, libérateur et sûrement apaisant pour l'auteure et sa famille !!! Smile
Vous avez tout dit ou presque. Smile
Une belle force/leçon de la vie !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Capitaine Nicrotte
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 507
Age : 39
Localisation : pas loin de chez BenBecker
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Mar 14 Sep 2010 - 21:52

L'idée de raconter un truc à ce point intime et étranger à soi à la fois n'était pas facile, mais elle y parvient. Le dessin n'est peut-être pas toujours parfait mais il est simple et suffit à retracer ce témoignage unique dans la BD jusqu'alors. Les scènes de métaphores sont particulièrement géniales et flippantes.
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Mer 15 Sep 2010 - 14:24

Je rejoint la caste des lecteurs qui n'ont pas adhéré à cette biographie, qui raconte l'histoire d'une maladie accompagnant le quotidien de son auteur. Appréciant peu le style de la catharsis ou apparenté, j'ai longuement suivi le quotidien de cette jeune fille, sans entrer dans son univers.
C'est forcément atypique, ultra personnel et intensément intime. Mais ce regard sur la maladie me laisse de marbre. Nul que je ne souhaites compatir avec Elodie Durand, mais que le projet artistique m'apparaît comme au second plan, derrière la confession. D'ailleurs, elle même avoue vouloir "tourner la page" de cette histoire.



Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 961
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Ven 17 Sep 2010 - 19:27

Je rejoins Pierrick sur le côté catharsis, avec lequel j'ai souvent du mal en bd ( lire (ou pas !) l'étirement du plexus brachial, horripilant ).

Le sujet est tellement intime et douloureux que le lecteur, même si Elodie Durand se livre avec sincérité, se sent forcément un peu exclu.
Et moi j'aime bien que l'auteur(e) me prenne par la main pour me raconter ses histoires rabbit

Ceci dit, c'est un témoignage très émouvant, qui renvoie efficacement chacun à ses propres terreurs enfouies (la maladie, la dépendance, l'angoisse de l'oubli...), et les dessins griffonnés l'accompagnent à merveille.

Je comptais au départ l'offrir à un ami atteint, dans une moindre mesure, du même mal, et puis non. Il lui est très difficile d'admettre qu'il peut revoir 10 fois le même film sans se souvenir d'une seule image, ou qu'il a pu oublier jusqu'au dernier grain de sable ses dernières vacances "inoubliables"... Je crois qu'on ne peut pas comprendre vraiment sans avoir vécu cet état (ce que je ne souhaite à personne).

Je salue bien bas l'oeuvre de l'artiste, mais avant tout le courage de la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Sam 18 Sep 2010 - 19:17

Très bel exorcisme mais tellement perso . Il n'y a pas de place pour le lecteur dans un tel ouvrage
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Sam 18 Sep 2010 - 20:19

Mais si, mais si...
Revenir en haut Aller en bas
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Sam 25 Sep 2010 - 8:34

Je rejoins précisément l'avis de Bota.
J'ai trouvé l'œuvre trop personnelle pour véritablement entrer dedans. Paradoxalement la BD se lit très vite, mais j'ai ressenti des longueurs et redondances.
Lue sans déplaisir, mais sans passion non plus
Revenir en haut Aller en bas
Colonel Sponsz
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 847
Age : 115
Localisation : Bordurie
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Lun 27 Sep 2010 - 21:16

Je ne me suis pas senti exclu, au contraire. Je ne me suis pas non plus senti contraint à chialer comme un veau (sus aux tires-larmes!), et je lui en suis reconnaissant. Elodie Durand navigue avec élégance entre des écueils dangereux.
Le dessin, s'il n'est pas inoubliable, est toujours juste. La BD est bien construite et la mise en page est souvent bien vue. De ce point de vue, ça m'a fait penser à certains exercices formels de Trondheim, ou (dans un registre plus proche) au Presque de Larcenet.
Et ça fait trois semaines que j'ai She's lost control qui me tourne dans la tête à cause d'elle. Rien que pour ça, elle mérite mon vote du mois. Et il n'y a pas que pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3089
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Ven 28 Jan 2011 - 7:24

Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Ven 28 Jan 2011 - 17:51

Magnifique !!!
Je vous en conseille à tous la relecture ! Surtout à fabulous....
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Dim 30 Jan 2011 - 15:50

Voilà que le livre vient de gagner le prix révélation à Angoulême... Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Dim 30 Jan 2011 - 16:19

J'avais peur qu'il vole la place à Manuele Fior.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Dim 30 Jan 2011 - 17:04

cheers Bien content pour ce bouquin cheers
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2443
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   Ven 4 Fév 2011 - 9:03

Superphane a écrit:
Magnifique !!!
Je vous en conseille à tous la relecture ! Surtout à fabulous....

euh ... non jamais ! mais merci d'essayer.
Lisez plutôt l'autre prix révélation Trop n'est pas assez

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La parenthèse d'Elodie Durand   

Revenir en haut Aller en bas
 
La parenthèse d'Elodie Durand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les petites gens de Campi et Zabus
» España la vida de Vaccaro ~ Le Roy ~ Jouvray
» Championzé de Vaccaro et Ducoudray
» Wonder de François Bégaudeau et Elodie Durand
» Elodie Yung (S 1, 2, 3 & 1er ép. S4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: