AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Dim 27 Juin 2010 - 19:55

Une séance de dédicace ! Ce serait effectivement avec grand plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Parno
Invité



MessageSujet: suite   Dim 27 Juin 2010 - 20:43

Excusez-moi, je n'avais pas réalisé qu'il y a vait deux pages. Mon message précédent se rattache au dernier de la mage 1, de botachris.

Donc, quelques réponses de plus. Concernant Scrooge : j'ai lu du Dickens, mais pas "A christmas Carol". Et je n'ai pas vu le "Drôle de noël de Scrooge". Difficile par conséquent de mesurer la ressemblance supposée. Il me semble pourtant que les thématiques sont assez différentes, non.

En fait, si je devais faire un lien avec un film, ce serait plutôt avec "It's a wonderful life" de Capra. Thème différent mais même ressort : la révélation faite au personnage principal par la modification du monde où il vit, l'espace d'une nuit.

Pour Scrooge, il va falloir que je trouve le dvd !

Pour le Colonel Sponzs : retour du refoulé ? Non non j'assume sans complexe et c'est tout à fait conscient. Mais je récuse le verdict de fin morale. Dans la conclusion, le personnage retrouve sa motivation personnelle, le ressort de SON inspiration.

En revanche, y a-t-il une dimension de fable morale dans cette histoire ? Oui, et je la revendique. C'est critique de la présentation, dans les médias, de la célébrité comme une fin, et surtout comme l'aboutissement du travail de création. Perversion du sens commun, glamourisation de la vie d'artiste qu'on finit par associer à l'hallucinant style de vie d'une toute petite poignée d'individus qui sont devenus les instruments de la machine médiatique… Si exprimer cette critique c'est être moralisateur, alors j'accepte de porter cet épithète. Dès qu'on parle de faits sociaux, on prend le risque d'être "moral", puisque bcp de questions de société ont une dimension morale. Le gag de l'interview autour du "conte moral" supposément écrit par Vladimir Principal a pour but d'illustrer de façon humoristique (et donc pas trop moralisatrice) cette dimension.

Cela étant, je me rends compte que je suis en train de répondre à un centenaire Bordure (n'est-ce pas Sponsz). Pour moi qui suis Syldave, c'est inenvisageable ! Je m'interromps tout de suite :-)

A bientôt,

Parno
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno
» La cage aux corbeaux
» Le seigneur nain d'Avangard version Jicécé
» Le moine d'Avangard version Jicécé
» Une ringardise signée jicécé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: