AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Lun 31 Mai 2010 - 15:28




Belle surprise que cette première collaboration entre deux jeunes auteurs, Jicé au dessin et Parno au scénario. Publié dans la très belle collection Intégra de chez Vents d'ouest qui naquit avec (et grâce à ?) Ibicus, il attire d'emblée l'oeil par sa couverture très réussie et des pages intérieures urbaines et noires dont les ombres virent vers le sépia et le bleuté, un peu comme une vieille photo. Et les pavés, mon Dieu, les pavés ! Aussi luisants, aussi glissants que chez Tardi, ils respirent les mystères de la ville, ils en transpirent la lumière !
Et la lecture vient confirmer la première impression. Une vraie maîtrise narrative se dégage de l'ensemble grâce à une qualité d'écriture qui se manifeste par un sens aigu de la formule et de l'humour dans les dialogues, les situations et les détails. Si bien que les thèmes un peu éculés du manque d'inspiration et du besoin de célébrité chez l'artiste s'en trouvent quelque peu réinventés, passés à la moulinette d'un traitement "dérisoire" ou fantastique. On pense pèle-mêle à Fellini et à son double de 8 1/2, aux mondes restructurés de Marc-Antoine Mathieu, au premier tome de Monsieur Mardi-Gras Descendres de Liberge...
Mais ne nous y trompons pas. Ce livre que vous allez bientôt tenir entre vos mains possède sa propre âme et son originalité. Il met en scène un écrivain amateur qui, à cours de veine et de verve, se voit confier la notoriété par un "éditeur de destin".
Le plan marketing sera juste énorme, coco !

Arrow site dédié avec tous les détails sur tout ce que vous voulez savoir




Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Parno
Invité



MessageSujet: merci   Lun 7 Juin 2010 - 19:36

merci cher Fred pour cette critique qui nous va droit au coeur, à moi et à Jice.

Je suis personnellement très sensible aux références que tu mentionnes : j'ai craqué sur Mardi Gras Descendres, découvert par hasard dans les rayons d'un libraire, au point d'acheter tous les albums d'un coup. Quant à l'évocation de Fellini, elle fait presque peur, tant il s'agit d'un monstre sacré. Mais bon ! Ça fait quand même du bien par où ça passe !

Un petit mot sur le lien vers le site dédié (merci au passage d'avoir repéré cette url) : il s'agit d'un site que nous avions créé, Jice et moi, à l'époque où l'on recherchait un éditeur. Certaines choses ont un peu évolué par rapport au projet définitif, mais le synopsis et les explications techniques restent évidemment d'actualité. Enfin, le lecteur intéressé pourra y trouver une série d'études et de croquis qui rendent bien compte du travail préparatoire de Jice, qui a servi à mettre au point les ambiances, l'univers (archi, costumes, objets, etc) et le physique des personnages.

Parno
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Jeu 10 Juin 2010 - 21:19

Magnifique, c'est une perle, cet album. Merci encore à Fred de m'avoir proposé ce livre merveilleux, d'une si grande richesse.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Dim 13 Juin 2010 - 14:25

Bon n'y allons pas par quatre chemins : pas de perle pour moi...
Belle couverture, beau travail d'édition mais je trouve d'abord le côté sonore de l'album - même s'il fait indéniablement reconnaitre les qualités graphiques de l'ouvrage - particulièrement "fatiguant" : les onomatopées qui envahissent les images, les phylactères de toutes formes, les différentes typographies, c'est un peu pénible...
Mais que dire de "l'histoire"...
Alors c'est vrai, on pense à Jeunet et Caro pour le côté burlesque (mais je ne suis vraiment pas amateur de ce cinéma-là), on croise le Léo Malet de Tardi - et ça fait bien plaisir! - mais le thème de l'écrivain en panne d'inspiration et le coup de "la célébrité, c'est pas ce qu'on croit" ou encore du "et si ce n'était pas un rêve...?" et du "les politiciens ont l'habitude des mauvaises odeurs (sic)" et du "la famille, c'est bien quand même..." ça va un moment ! Le qualificatif de "thèmes un peu éculés" me semble presque complaisant...
Peut-être suis-je un peu sévère, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Dim 13 Juin 2010 - 21:00

Effectivement, tu es sévère mais en même temps tu as raison !
Personnellement, c'est un très bon moment de lecture. C'est de la belle ouvrage, on sent qu'il y a beaucoup de travail et de cœur derrière cette histoire. Les auteurs ont du y mettre beaucoup d'espoir et d'énergie. C'est bien ficelé, quoi ! Mais en même temps le sujet comme il est traité n'apporte pas grand chose de nouveau. Mais est-ce un problème ? Doit-on toujours faire avancer le smilblick ? Déjà, le sujet est bien traité et de façon originale sans être complètement farfelu ou trop abscons.
Moi, j'ai bien aimé les personnages, les principaux et les secondaires. Je trouve que le dessin est très bons et je pense que l'on retrouvera ces auteurs là dans d'autres aventures.. En tout cas, je le souhaite !
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Dim 13 Juin 2010 - 21:21

Oui, Jicé et Parno sont sans doute à suivre ! C'est vrai ! Et je ne crois pas que mes quelques lignes - qui étaient là aussi pour tempérer l'avis de Pierrick - les dissuaderont de continuer l'aventure de la bande dessinée.
Il faut dire aussi que cette lecture vient après celle de Gabrielle Piquet... Ceci explique peut-être cela...
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Lun 14 Juin 2010 - 17:54

C'est un album atypique. L'ambiance prend le dessus sur le scenario. D'ailleurs, il n'y a pas vraiment de fil conducteur, puisque le personnage principal entre dans une sorte de dimension parallèle.
Victor est donc un écrivain en difficulté, sur le point de déposer le stylo. Lors d'une nuit arrosée, il va prendre conscience de ce que serait sa vie si il était devenu un écrivain à succès.
Sous une forme éliptique, noyée entre le songe et la réalité, le récit empreinte à des scenarii lynchéens, avec une ambiance très sombre mais toujours pleine d'humour. Notre personnage principal va surtout faire des rencontres, que ce soit au détour d'une rue ou bien sur un plateau TV.

J'y ai lu comme une histoire où le personnage porte un regard sur ce qu'il aurait pu devenir. Une sorte de conte de Noël en plus foufou. Le personnage y goûte les joies de l'édonisme comme la rançon du succès.

L'univers est autant intemporel. Certains figurants semblent sortir de la dernière guerre. Des détails nous plongent dans un modernisme contemporain. Comme le héros, le lecteur est plongé dans une époque indéterminable.

Ca se lit avec beaucoup de plaisir. L'histoire semble assez sommaire, mais dans chaque détail, il y a plein de choses à explorer. Les deux faire-valoirs qui s'inversent. L'interview TV qui se transforme en interrogatoire de police. Les rues aux noms improbables. Chaque détail de case offre sa part d'un humour absurde et décalé, à l'anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
Parno
Invité



MessageSujet: l'age des corbeaux - quelques réponses   Lun 14 Juin 2010 - 21:19

Merci d’avoir pris le temps de dire votre opinion sur cet album. Evidemment j’ai quelques petites choses à répondre, notamment aux critiques négatives.

le fond de cette histoire, tel que je l’ai ressenti du moins, ce n’est pas tant "la célébrité, c'est pas ce qu'on croit" ou encore du "et si ce n'était pas un rêve...?" que l’expérience initiatique de cet auteur, à l’issue de laquelle il retrouve l’envie de créer. C’est surtout cette dynamique qui m’a intéressé.

"la célébrité, c'est pas ce qu'on croit", mais Vladimir dit bien que la notoriété lui permettrait de vivre de son art. Un sacré avantage, tout de même !

"la famille, c'est bien quand même..." Certes Vladimir pleure sa famille perdue, mais il donne un sacré coup de canif au contrat, dès le début de ses aventures.

Bref, oserai-je dire que je n’avais pas l’intention d’écrire un conte moral ? Quand on a lu l’album, on sait ce qu’il en coûte de dire une chose pareille :-)

Quant à "les politiciens ont l'habitude des mauvaises odeurs (sic)", alors là pas d’accord : c’était évidemment du second degré, puisque le personnage qui lance ça comme boutade débile est un spécialiste de la vanne pas drôle, du cliché pénible, et il se fait méchamment tacler, comme à chaque fois qu’il lance une bourde.

Ce qui m’a intéressé, c’est aussi la dimension kafkaïenne du piège dans lequel s’enfonce Vladimir. J’ai une faiblesse, je l’avoue, pour ce genre d’intrigue.

Est-ce que «l’ambiance prend le dessus sur le scénario ?» Une certitude, en tout cas : avec Jicé, on a beaucoup travaillé sur l’accord entre l’atmosphère, les ambiances et le déroulement narratif. Avec le recul, il nous apparaît qu’on aurait pu aller encore plus loin. Mais pour nous, c’est sûr, l’univers, la ville de l’Age des corbeaux est un des personnages de la BD.

Enfin, le scénario est effectivement fait d’un enchaînement d’épisodes, de rencontres, mais il suit aussi une mouvement plus unifié : une descente, suivie d’une remontée, d’un retour vers le monde ordinaire : le propre de toute épreuve initiatique. La descente commence évidemment avec la rencontre de l’éditeur de destin, et pour moi la remontée démarre dès la rencontre avec les trois malfrats. Ce mouvement était un élément essentiel de la construction de l’intrigue. Pour moi il y a donc bien un fil conducteur, une progression générale.

Voilà : quelques petites réflexions pour animer le débat, en toute amitié.

Et pour finir :

Pour Pierrick : les décalages chronologiques ont été très travaillés. La période de base couvre les années 20 à 50, avec des empreints décalés à d’autres époques, plus modernes. L’idée est de brouiller évidemment les pistes.

Pour Joco : faut-il apporter quelque chose de neuf ? Vaste question ! Sujet de thèse ! Etre profondément novateur : on aimerait tous pouvoir l’être, au moins une fois. Mais quant à l’être pour de bon ! Je suis persuadé que chercher à «faire du neuf» conduit à la catastrophe. Il faut faire, avec tout le coeur et l’énergie qu’on a. La nouveauté, j’en suis sûr, prend son inventeur «par surprise».

Enfin, pour Superphane : personnellement j’aime beaucoup le cinéma de Caro et Jeunet. Sur ce point, nous avons donc une complète différence de goût. Et non, tes lignes ne nous dissuaderont pas de continuer. On a plein de projets et on espère être suivi par notre éditeur.

De toute façon, il faut être logique : pour éviter toute critique, il y a une solution très simple, ne pas être publié. Or, personne ne nous a mis un fusil dans le dos pour aller proposer notre projet à des éditeurs.

Ou comme disait un humoriste anglais : vieillir est un sort parfaitement acceptable quand on considère la seule alternative possible…
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Mar 15 Juin 2010 - 17:12

Merci pour tes éclaircissements et bravo pour tes réponses !

Je veux juste préciser que même s'il y a des critiques (plutôt modestes d'ailleurs) il faut les placer dans leurs contextes. A savoir que votre livre à déjà été sélectionné pour le vote du mois, ce qui est déjà bien vu le nombre de sortie hebdomadaire. La contrepartie, c'est qu'il va être lu par tous les votants et donc par des gens qui ne l'auraient pas choisi pour des tas de raisons. De plus, certains sont d'infatigables bavards et donnent leur avis ici et ailleurs sur ce forum, donc .....
A mon avis, il y a peu d'endroit, même sur l'immense toile, où un auteur peut se frotter au public de cette manière ! Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Mar 15 Juin 2010 - 17:36

Oui merci de passer nous voir , on est des bons gars ici , je te jure Cool.

Ben moi je l'ai bien aimé cet album , chaque propos respire l'intelligence et l'atmosphère mise en place convient parfaitement à ce récit , à la fois absurde et décalé , mais qui mets bien avant des tourments que nous sommes tous amenés à connaître un jour dans notre vie.
Un album très dense et d'une grande richesse qui serait bon de relire pour en saisir toute l'essence , j'aurai juste à reprocher quelques longueurs qui plombent un peu la lecture par instant (de tête , la scène du cirque mais je devais connaître un coup de fatigue clown )
Je trouve justement que cet album apporte beaucoup de fraîcheur à ce que nous sommes amenès à lire , j'ai par exemple pensé au Mangeur d'histoires de Lebeault où les rôles étaient certes inversés , et qui apportait aussi beaucoup d'humour et de fantaisie.
Revenir en haut Aller en bas
Superphane
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 1756
Age : 45
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Mar 15 Juin 2010 - 21:21

Loin l'idée pour moi de vous dissuader de continuer !
Mais l'on se doit de choisir entre 4 albums et les débats sont un peu passionnés... J'apprécie particulièrement la manière dont vous défendez votre travail. J'ai, je crois, compris que le thème de votre livre se situait autour du processus de création ou pour paraphraser autour du "chemin initiatique" qui y conduit. Ce thème me semble tout particulièrement intéressant et bon nombre d'auteurs - par l'intermédiaire de l'autobiographie - s'y sont livrés. Le sujet ne me gène guère, c'est son traitement, faisant appel au burlesque, au basculement dans le monde du rêve qui ne me satisfait guère. A la librairie, bon nombre de lecteurs ont particulièrement aimé votre ouvrage et je ne peux pas dire que je ne l'ai pas "goûté". Je pense qu'il correspond assez bien aux genres de livres que j'aurais défendu pendant mon adolescence (n'y voyez aucun dédain): le personnage m'aurait paru plus familier que maintenant. Très curieusement, à l'époque, Jeunet, que j'ai parfois croisé, m'enthousiasmait alors qu'aujourd'hui, il me fatigue.
Peut-être ai-je fait une lecture à contresens de votre histoire... J'y vois quand même l'écrivain qui sacrifie sa famille, qui se trompe sur l'idée de célébrité... et qui reçoit une bonne leçon... mais tout finira par s'arranger !
J'avais bien lu les propos de Vladimir sur "la notoriété" mais j'ai du mal à vous comprendre... Etes-vous vous même en quête de notoriété ?
Pour vous, la notoriété peut-elle être un moteur de la création ???

Au plaisir de vous rencontrer à la librairie et en vous remerciant très sincèrement de vos commentaires et de vos éclaircissements. Au plaisir de lire vos prochains livres.
Très cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Parno
Invité



MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Mer 16 Juin 2010 - 13:36

Bonjour à tous,

Tout d'abord, je dois dire que je ne me formalise pas du tout des critiques ou objections qui peuvent être formulées. Chercher à être publié, c'est accepter par avance ce risque, c'était le sens de la conclusion de mon message précédent. Et je suis entièrement d'accord avec Joco : c'est une grande chance pour un auteur de pouvoir entendre ses lecteurs, et échanger avec eux, même quand ceux-ci n'ont pas que du bien à dire. Il y a une chose à laquelle on doit se résoudre : on ne peut pas faire l'unanimité.

Pour répondre à la dernière question : la notoriété peut-elle être un moteur de la création ? Bien évidemment non, c'est tout le sens du parcours de Vladimir Principal. Mais si elle ne peut être un moteur, elle en est, de façon relative, une nécessité, dans l'économie actuelle de la création. Concrètement, ce sont les revenus des oeuvres précédentes qui permettent à un auteur de continuer son travail. Ce sont les revenus que l'éditeur a reçus qui le décident à continuer, pour partie au moins, sa collaboration avec tel ou tel auteur. Même si le critère économique n'est pas le seul critère qui dictera son choix (dieu merci), il ne peut pas non plus prendre un risque illimité. Exemple concret : jice et moi avons un nouveau projet, mais l'éditeur souhaite avoir un minimum de visibilité sur les ventes avant de repartir dans une nouvelle aventure. On peut le comprendre.

l'auteur est donc pris dans cette contradiction : comment rester fidèle à soi-même, aux ressorts personnels de son inspiration, alors que la survie d'une oeuvre, dans sa continuité, dépend de l'accueil du public ? Comment ne pas céder à cette pression. On voit pas mal d'exemples d'auteurs et de créateurs qui commencent très bien, mais flanchent quand, avec un peu de notoriété, la pression devient trop forte.

Enfin, dernière chose : Vladimir Principal est-il un héros "adolescent" comme le suggère Superphane (je caricature son propos) ? je crois qu'il y a un peu de cela en lui au début de l'histoire. Son parcours initiatique, le conduit à un stade plus adulte à la fin. C'est pour moi le sens de sa transformation.

Pour finir, j'ai découvert ce site en y écrivant mes premières réponses. Apparemment il est l'émanation d'une librairie ? Quelqu'un pourrait-il me donner des détails et des eclaircissements ?

Amitiés à tous,

Parno
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Mer 16 Juin 2010 - 14:05

Parno a écrit:
Pour finir, j'ai découvert ce site en y écrivant mes premières réponses. Apparemment il est l'émanation d'une librairie ? Quelqu'un pourrait-il me donner des détails et des eclaircissements ?
Tu trouveras ton "bonheur" en cliquant sur ce lien !!! Wink

PS : pas encore d'avis car pas encore lu !!! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Mer 16 Juin 2010 - 15:15

Alors, ce forum vient effectivement d'une librairie et de son site mais surtout d'une volonté de nos chers libraires (les Shériffs...) de partager sur la BD qu'ils aiment. On peut dire que le forum est maintenant à tous ceux qui veulent bien l'animer sous l'oeil bienveillant des Shérffs ! Il y a donc une sélection, des votes et un prix.... C'est un peu long à expliquer !
Revenir en haut Aller en bas
botachris
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 453
Age : 58
Localisation : Saint Sauves d'Auvergne
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Ven 18 Juin 2010 - 18:31

Yop, première lecture un poil déçu, je m'attendais à autre chose au vu de la prewiew, plus glauque et plus triste, seconde lecture conquis .
J'adore ,tous les petits riens qui font l'ambiance de ce bouquin, les petites phrases et les personnages décalés et cette bécane triporteur en fil rouge génial

Je me suis régalé merci les auteurs

Il viennent quand en dédicace ces deux là ?
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Sam 19 Juin 2010 - 10:44

J'ai beaucoup aimé !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Je me suis laissé emporter par l'histoire, par ce succès tant envié par Vladimir, par la réalité de la "chose", par cette richesse des propos, par cet environnement graphique énivrant... Wink
Une belle découverte !!! J'aime !!! Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Capitaine Nicrotte
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 507
Age : 39
Localisation : pas loin de chez BenBecker
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Dim 20 Juin 2010 - 15:21

Un dessin et une ambiance désuets (ceux qui me connaissent savent à quel point l'adjectif n'est pas péjoratif chez moi) donnent un charme fou à cette histoire. Mais alors sinon c'est un peu trop Uncle Scrooge sans les fantômes là...


Dernière édition par Capitaine Nicrotte le Lun 21 Juin 2010 - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Dim 20 Juin 2010 - 19:33

Capitaine Nicrotte a écrit:
Mais alors sinon c'est un peu trop Uncle Scrooge sans les fantômes là...

J'ai pensé exactement la même chose, sans trop oser l'avouer.
Ca part du même principe : Bouhh, je ne suis plus capable d'écrire ! Et le fantôme, c'est le gros barbu, qui va lui montrer ce qu'il serait si ! Franchement, même si ce n'est pas que la thématique, j'ai été frappé par l'assemblage de plusieurs similitudes.

Chers auteurs, aviez-vous fait le lien ?
Revenir en haut Aller en bas
Colonel Sponsz
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 847
Age : 115
Localisation : Bordurie
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Lun 21 Juin 2010 - 21:29

Pour le coup, je trouverai presque Superphane trop gentil. Tout a fait d'accord avec Nicrotte, j'ai immédiatement pensé à Dickens, sauf qu'ici c'est pesant. J'ai trouvé d'ailleurs assez ironique l’épiphanie du personnage principale au beau milieu de l'histoire: Merde, j'ai écrit un conte moral! Le retour du refoulé ?
Revenir en haut Aller en bas
marion
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 491
Age : 33
Localisation : le placard aux mangas
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Mar 22 Juin 2010 - 16:00

Bon et ben cette bd là je l'ai bien aimé...

Je sais ça peut paraitre étonnant ce mois-ci mais je vous assure, si, si,

Alors cette fois je vais inverser mon propos par rapport à ce que j'ai pu dire pour "Les enfants de l'envie" et "Les ventres creux...".

Certes le sujet de l'écrivain qui perd l'inspiration a été de nombreuses fois traité, tout comme, mes rêves ne sont pas ce que j'imagine ou la famille c'est bien quand même. Mais pour faire référence aux "Enfants de l'envie", je ne crois pas que le thème de l'absence du père ou devenir un homme c'est difficile soient plus particulièrement originaux.

On en reviendra donc au traitement de l'histoire, que j'ai trouvé très réussi. On a cité des références au cinéma mais aussi à la littérature et pour le coup j'insiste, j'ai trouvé cette histoire diablement bien écrite. Un vrai régal pour les yeux et le panache de la langue française.
De même pour les personnages, l'humour, le souci du détail, les ambiances.
J'ai beaucoup apprécié, puisqu'on parle d'originalité dans le traitement de l'histoire de base, cette plongé dans une sorte de rêve éveillé cauchemardesque! ou finalement le héros fait son propre procès.

Un vrai plaisir cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Mar 22 Juin 2010 - 17:18

sitôt emprunté, sitôt lu, je commente à chaud dans la foulée, hophophop !
(je pense qu'il me faudra une relecture quand même...)
bin... c'est un ouvrage pour le moins curieux !

De superbes "décors" urbains, qui donnent vraiment envie d'arpenter ces pavés la nuit, au risque de faire de mauvaises rencontres : bon point !

le mixage des époques, histoire de perdre ses repères : excellent

les petits détails rigolos un peu partout, la motocyclette du vendeur de volcans (auvergnat?) : jubilatoires

donc pour l'ambiance un grand bravo !

:mode "moins gentille" ON:

Comme Superphane, le côté sonore (bien trouvé comme formule !) m'a parfois gênée (vraiment trop anachronique du coup!) mais surtout...

aïeaïeaïe pas taper... suis-je la seule à avoir été choquée par le dessin des visages ? Je l'ai trouvé irrégulier au possible, parfois impeccablement intégré au contexte, et parfois complètement à part, voire dans certaines cases carrément maladroit ... et du coup ça a vraiment pollué ma première lecture...

bon. je relis, je digère, et je reviens.

edit : je reviens après digestion de la seconde lecture, au cours de laquelle le fond sonore s'est fait plus discret effectivement. Par contre j'ai compris ce qui m'a gênée dans ces visages à la Thiriet (que j'aime beaucoup, par ailleurs !) que l'on croise parfois : que font ils dans des décors et sur des corps si soignés dans leurs ombres et volumes ? Cela n'enlève rien à la fantaisie de l'histoire toute plaisante, mais gâche un peu le plaisir des yeux (des miens en tous cas Wink )


Dernière édition par naphtalene le Sam 26 Juin 2010 - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3087
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Jeu 24 Juin 2010 - 16:38

naphtalene a écrit:
suis-je la seule à avoir été choquée par le dessin des visages ? Je l'ai trouvé irrégulier au possible, parfois impeccablement intégré au contexte, et parfois complètement à part, voire dans certaines cases carrément maladroit ... et du coup ça a vraiment pollué ma première lecture...

non, moi aussi, j'ai été gêné par le dessin des personnages, et je n'ai pas été ébloui par les décors, et j'ai aussi pensé à chaque page que je relisais quelque chose de déjà lu et vu cent fois...

Cela étant, c'est un album sympa, agréable, mais secondaire... poussant parfois un peu trop le côté gras (bruyant en effet) des personnages secondaires...



Revenir en haut Aller en bas
wijbick

avatar

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 35
Localisation : clermont city
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Jeu 24 Juin 2010 - 21:49

Salut a tous!

Merci Parno pour tes éclaircissements
Je suis assez partagé sur cette bd
Moi aussi, le coté d un extrême a l autre ( de l auteur loser qui ne se fait jamais publier à l écrivain à grande notoriété) m a un peu géné.
On peut vivre de son travail sans devenir une star derrière laquelle court les plus grand médias.
C'est une faiblesse de départ que de jouer sur ces extrêmes je trouve
Cependant, il y a un coté décalé, surréaliste qui m'a beaucoup plu. Le dessin ( j ai également pensé a Tardi), les pavés, l obscurité des rues participent a cette ambiance étrange dans lequel baigne le récit. Cette ambiance m a vraiment plu!
Alors oui il y a une dimension morale un peu chiante sur la fin mais c est pas hyper génant j ai trouvé.

Wijbick qui ecrit comme elle parle : comme une grosse débile
Revenir en haut Aller en bas
http://clairewijbick.blogspot.com
Murena

avatar

Masculin Nombre de messages : 648
Age : 36
Localisation : quelque part au milieu de l'infini c'est absurde parce que l'infini n'a pas de milieu
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Dim 27 Juin 2010 - 10:47

Salut,

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : Merci !

Je ne vais pas m'étaler en commentaire car l'argumentation de Parno se suffit amplement pour défendre ce magnifique ouvrage qui m'a fait voyager et que j'ai dévoré d'une traite !!

Un grand bravo qui plus est pour un premier livre publié !
Revenir en haut Aller en bas
Parno
Invité



MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   Dim 27 Juin 2010 - 19:47

Bonjour à tous,

Meric pour cette dernière critique, on s'est en effet beaucoup attaché aux détails.

En ce qui concerne une dédicace, après les échanges chaleureux sur le forum, j'ai signalé la librairie à Vents d'Ouest pour qu'ils organisent quelque chose. Eventuellement, je les relancerai d'ici quelques temps.

A bientôt,

Parno
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Âge des corbeaux de Jicé et Parno
» La cage aux corbeaux
» Le seigneur nain d'Avangard version Jicécé
» Le moine d'Avangard version Jicécé
» Une ringardise signée jicécé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: