AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bandonéon de Gonzalez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4742
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Bandonéon de Gonzalez   Mar 30 Mar 2010 - 17:11




Bandonéon n'est pas un livre facile d'accès.
Mais Bandonéon est un livre multiple, sensible et splendide.
Sur fond du tango de Buenos Aires, les musiciens sont partout : le gros Gordo, bandéoniste de club, ses amis, et surtout le petit Horacio, un surdoué du piano. La musique accompagne page à page l'histoire, si bien que Marcel Mercadante s'est inspiré du livre de Jorge Gonzalez pour composer une bande originale téléchargeable ici, complément idéal de votre future lecture.
Mais Bandonéon est aussi une histoire elliptique qui a pour thème la difficulté d'émigrer. Un peu comme pour Là où vont nos pères de Shaun Tan avec lequel il partage également le parti pris sépia, il s'agit d'une chronique de vie d'expatriés, en l'occurrence Italiens, et plus particulièrement d'Horacio dont nous allons suivre trois moments cruciaux de son existence passionnée, intéressée, désenchantée. Le livre est aussi à rapprocher par certains aspects, dont celui de l'identité argentine, de Carlos Gardel de Munoz et Sampayo.
Immigrer, émigrer, c'est aussi le destin de l'auteur, Argentin exilé en Espagne depuis une quinzaine d'année. Doit-on dire que c'est une bonne chose dans la mesure où l'éloignement de sa terre natale lui a soufflé l'oeuvre ? Je vous laisse le soin de répondre vous-mêmes, le récit étant agrémenté d'une mise au point journalistique et autobiographique.
Bandonéon est une des plus belles bandes dessinées de ce début d'année.








Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
anna

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 29
Localisation : YEP, Clermont-Fd
Date d'inscription : 11/10/2009

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Jeu 8 Avr 2010 - 15:38

Fred il choisit bien les images

J'aime encore plus la couverture de l'ouvrage depuis que j'ai l'ai lu... Très charnelle, non?

Tout est foisonnant, le graphisme, les personnages, les souvenirs, les transparences... J'aime le rythme, la partition, les ambiances.

Un très beau voyage pour moi en cette grise après-midi
Vivement que nous allions au bord de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2303
Age : 50
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Sam 17 Avr 2010 - 14:58

Au secours !!! Je lis trop de bandes dessinées !!! J'ai voulu ressentir les émois d'un Rébétiko sans parvenir à approché l'âme du tango. J'ai souhaité comprendre Vicente sans parvenir au Blast. En bref, je me suis perdu dans des influences qui n'avaient pas lieu d'être et j'ai bien peur d'être passé à côté de ce livre au graphisme magnifique ! Quel gâchis !!!!
Ce fut tout de même une bonne lecture mais j'ai effectivement le sentiment d'être passé à côté du véritable sens de ce livre. Je me suis senti en décalage. Pourtant les personnages sont forts, beaux et attachants pour la plupart. Le scénario est bien monté et nous entraine sur les pas d'Horacio avec plaisir et entrain. Les sauts temporels sont bien encadrés . Et le dessin, magnifique (j'insiste !) colle parfaitement à l'ambiance...
Alors quoi ? Je ne sais pas !!!!

Il faudra que je le relise un jour meilleur !!!
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3129
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Sam 17 Avr 2010 - 16:33

La deuxième partie m'est tombée des mains... Graphiquement plus expérimentale elle donne lieu à de belles planches mais l'ensemble manque d'unité ; cette deuxième partie est trop verbeuse, statique.
Faut-il la considérer comme un appendice, ou (la présentation y invite) comme formant un tout avec la première ? Elle lui nuit en tout cas !
La 1ere partie est elle irréprochable, belle histoire, utilisations de la planche variées, et plastiquement magnifiques : je crois d'ailleurs que l'une des planches de l'album (elles ne sont pas paginées) doit remporter le record mondial du nombre de cases !!

Grande lecture !
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Sam 17 Avr 2010 - 17:04

Même avis qu'Eraserhead ! Smile
En effet, un premier récit maîtrisé avec de splendides planches !!! Very Happy
Un second récit, plutôt autobiographique, bavard et graphiquement moins excitant, faisant retomber mon enthousiasme et, au final, me donnant un avis moins positif sur l'ouvrage !!! Neutral
A noter que l'édition est de belle facture !!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Mullerman

avatar

Masculin Nombre de messages : 417
Age : 30
Localisation : Le YEP - Clermont Ferrand
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Dim 18 Avr 2010 - 8:27

Quel voyage !
Yo quiero vivir como un porteno ...

Le dessin. Le Temps qui passe.
Bandonéon.
Soufflet.
Poussiéreux.

De l'ouvrage je ne tire que des bribes, mais c'est suffisant. Comme si on hésitait à se plonger dans le carnet intime de la deuxième partie. Comme si les histoires de ces surnoms de la première partie ne leur appartenaient qu'exclusivement, et qu'ils nous laissaient par générosité entrevoir un petit bout d'eux-même.

Il ne faut pas trop s'imposer, pas trop abuser.


On regarde, on assiste.
On ose un petit commentaire : "mais vas-y !".
Et puis non. Ça ne me concerne pas.

Je regrette néanmoins qu'on ne se plonge pas plus dans l'univers du tango argentin.




Je l'ai lu en écoutant Piazzolla. Bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
eels

avatar

Féminin Nombre de messages : 127
Age : 39
Localisation : home sweet home
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Mar 20 Avr 2010 - 12:19

Et bien moi , je n'ai pas aimé du tout No .
Avec ce titre ; je pensais à un univers consacré au tango , avec le style du dessin ; je souhaitais de belles émotions , pourtant j'y ai cru , je me suis accrochée mais rien n'est venu , dommage Exclamation .
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Nicrotte
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 507
Age : 39
Localisation : pas loin de chez BenBecker
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Sam 24 Avr 2010 - 12:58

Ben moi j'ai ni écouté du tango ni du flamenco ni la BO de Léon pour lire Bandonéon mais j'ai aimé. Beaucoup. Le dessin est sale et parfait, les tonalités poussiéreuses ne peuvent pas être plus justes. Les pages sans textes transportent. Lire ça en silence est peut-être ce qu'il y a de mieux, la musique et l'érotisme du tango est déjà dans ces croquis. L'histoire découpée en 4 parties sur 4 époques différentes sur la thématique de l'héritage et de la recherche de l'identité ça me va. Alors bien sûr j'entends les "Ouais, la dernière partie ça nuit, tout ça..." C'est certes un peu hermétique, déroutant et dispensable, mais bon, à aucun moment ça n'enlève la qualité des 3 premières parties auxquelles je n'arrive pas à trouver de défaut. Et ça me fait un peu chier dans le cadre de ce sheriff du mois parce qu'il va bien falloir faire un choix...
Revenir en haut Aller en bas
fufman
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 282
Age : 38
Localisation : clermont-ferrand
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Sam 24 Avr 2010 - 14:10

Les Mots me manquent pour pouvoir décrire cette oeuvre graphique exceptionnelle....L'inventivité graphique est tout simplement impressionnante, les couleurs ocres et marrons accentuent la sensualité qui se dégage de chaque case.
Pourtant le scénario tient sur un bout de papier à cigarette, c'est l'histoire d'un petit garçon qui deviens adulte. La joie, la peine, la solitude , l'amour, le rejet , l'art , l'incompréhension de l'autre vous trouverez tout çà dans bandonéon et bien plus encore.

Gonzalez nous parle de nous tous à travers ce voyage dans Buenos aires , la musique doit (à mon humble avis) être vu comme la compagne du lecteur durant ce périple humain. Ce petit accordéon accentue l'émotion dégagé par le récit , il rythme le récite par sa présence ou son absence . On peux écrire un bouquin sur ce bouquin tant il foisonne de détail. Même le livre en lui même est charnel rond, génreux ,doux au toucher...On a envie de lui faire l'amour avec en fond une petit disque de Dino Saluzzi.

J'ai été submergé d'émotion durant a lecture de ce livre j'ai eu envie de pleurer, j'ai ri , j'ai vécu les premiers amours d'Horacio, ces premiers concerts.

AIMEZ CE LIVRE, TOUCHER LE , LISEZ LE ET SUCCOMBER!!!!!

Mon Shérif d'or Mars 2009
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2618
Age : 39
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Dim 25 Avr 2010 - 7:35

Pfiou , je crois que je vais être d'accord avec fuf cheers .

Effectivement , cet album posséde une véritable âme , il est subtile , il n'est pas facile d'accès.
Une première histoire à la fois simple et complexe tant les réflexions qu'elle entraine sont nombreuses , les planches sont magnifiques où les longs moments de silence laissent l'imagination du lecteur se forger sa propre impression , tout en suggestion.
La deuxième histoire laisse place à un récit introspectif , très mélancolique , abordant essentiellement la thématique émigrant/immigrant , le sujet est très intéressant , les illustrations magnifiques , toutefois , pour tout comprendre , il faut soit plusieurs lectures , soit une connaissance élevée de l'Argentine et son identité forgée notamment du "sexe et du tango" .

Bandonéon est donc un album très ambitieux , un sorte d'ovni casse gueule qui n'a pas fini de diviser les lecteurs , je fais partie du public séduit , mais comme le souligne le capitaine , je suis embêté pour le vote tant cet album paraît tellement au dessus ..... sur ces deux premiers tiers.
Revenir en haut Aller en bas
Colonel Sponsz
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 847
Age : 115
Localisation : Bordurie
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Lun 26 Avr 2010 - 20:11

On ne dira jamais assez que c'est très beau. Le dessin, la mise en cases, les bulles transparentes, la couleur (ce mois ci est le mois de la couleur apparemment)... Et le récit de la vie de notre Rastignac des bordels argentins est juste et touchant.

Mais que la dernière partie est verbeuse. D'aussi larges pans de texte dans une bande dessinée, pourquoi pas ? D'autres l'ont réussi auparavant, mais ils savaient écrire. Ce n'est malheureusement pas parce qu'on est capable de remplir une page d'aphorismes qu'on est un écrivain.

Fort heureusement, toute la première partie du livre se suffit à elle même, et les croquis de la seconde restent plaisants. On peut donc tout à fait ignorer de larges parties du texte dès que l'on sent que l'auteur se regarde trop écrire, et musarder au fil des dernières pages sans que cela nuise au livre.
Revenir en haut Aller en bas
wijbick

avatar

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 35
Localisation : clermont city
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Mar 27 Avr 2010 - 18:16

J'ai accroché tout de suite a ce récit, je ne l'ai pas trouvé difficile d'accès à vrai dire...
Les dessins poussiéreux, sans cesse en mouvement collent parfaitement a l'histoire, aux histoires...Le dessinateur ne manque pas d'audace et il maitrise vraiment son style!
La dernière partie ne m'a pas gêné du tout, certes elle est en dehors du recit mais je l'ai prise comme un extra qui aiderait a mieux comprendre les personnages. J'ai trouvé cette discussion sur l'identité culturelle passionnante d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
http://clairewijbick.blogspot.com
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Ven 30 Avr 2010 - 18:57

Très beau livre avec une couverture vraiment superbe.
Graphiquement splendide aussi.
Par contre je n'ai pas été transporté par l'histoire comme j'aurais aimé l'être, même si j'y ai trouvé des passages très poétiques et très bien servis par le dessin.
Pour la 2ème partie tant décriée, je trouve qu'elle est assez intéressante d'un point de vue informatif, même si effectivement un peu trop verbeuse. Mais là encore il y a le dessin qui permet de faire passer la pilule.

Il va venir garnir mon étagère et je le relirai dans quelques temps, car je pense que l'histoire mérite mieux que cette première impression.
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   Ven 30 Avr 2010 - 21:18

Bandonéon, c'est une oeuvre envoutante et insaisissable. L'album nous plonge dans l'univers de Buenos Aires. Il offre à son lecteur une invitation au voyage , à l'onirisme et à la découverte d'un monde aux antipodes de chez nous. Le livre parle justement à divers degrés de l'exil, du voyage lointain vers un autre avenir, dans un pays plein de promesse. Ou encore des êtres chers, à l'autre bout de la Terre, que l'on a dû abandonner.
C'est un livre très difficile, qui exige de gros efforts. Et on ne reprochera à personne de ne pas avoir réussit à pénétrer la coquille qui permet de percer cet album qui parle de l'Argentine que de la vie d'Horacio.

Qui trouveras-tu, ami lecteur ? La sensualité du tango, l'odeur du sexe entre chaque note, dans les bordels fréquentés par les huiles, ou encore l'embourgeoisement du tango à travers le XXème siècle.
Il est vrai que sans rien connaître de l'Argentine, toute cette thématique paraîtra inaccessible.

Ceçi dit, le première chapitre offre un style graphique génial, aux couleurs ocres et sombres, avec le crayonnage comme figure de style. Cela offre des planches de toute beauté, en particulier ds scènes de danse (ou de sexe) magnifiques.
La longue méditation du chapter two offre plus un exercice de style du genre gloubi-boulga. Encore plus impénétrable que le début, il détient pourtant plusieurs clefs qui font de l'album un tout. Est-elle bien ? Je pense que non ; est-elle nécessaire ? je pense que oui. Cela pourrait faire un beau débat.

Cette dernière partie s'attardera plus sur l'exil, l'auteur qui revient aux pays, la réflexion sur ce que l'on part chercher ailleurs, ce que l'on fuit. A mon seul jugement, (j'insiste) je vous aurais invité à ne lire que deux passages - seulement si vous ne vous sentez pas de tout lire. Le dialogue entre l'auteur et son copain français, et l'annexe, qui vous traduira sur les dessins présents dans la deuxième partie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bandonéon de Gonzalez   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bandonéon de Gonzalez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bandonéon de Gonzalez
» Barbosa le pirate et l'île des plumes, de Gonzalez
» Bandonéante ?
» A. Andrew Gonzalez 'artiste peintre
» [Alexandra Gonzalez] Jeu d'acteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: