AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Valérian et Laureline. L'ouvretemps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Valérian et Laureline. L'ouvretemps.   Ven 12 Fév 2010 - 12:56

Après 43 ans de bons et loyaux services, le plus célèbre des agents spatio-temporels pose son sac.

Débutée en 1967 comme une série d'aventures de science-fiction orientée vers le jeune public (Les Mauvais Rêves), les aventures de Valérian (puis de Laureline) se seront poursuivies plus de 40 ans. Au grand dam des auteurs (Pierre Christin et Jean-Charles Mézières) qui annonçaient alors la fin du monde en 1986 (à la suite d'un accident nucléaire !)

Si, au départ, les récits suivent un schéma classique (on pense à La Patrouille du Temps de Poul Anderson), rapidement, Christin et Mézières introduisent des thèmes novateurs, en prise avec les préoccupations contemporaines (écologie et colonialisme avec Bienvenue sur Aflolol - bien avant Avatar, impérialisme avec L'Ambassadeur des Ombres, sexisme avec Le Pays sans Etoiles, etc.) au point de lancer la série dans une nouvelle direction lorsqu'ils annulent le cataclysme de 1986 (dans Les Spectres d'Inverloch et Les Foudres d'Hypsis) qui fondait Galaxity, la Terre du futur dont Valérian était originaire. Suit alors un nouveau cycle dans lequel les héros, privés d'attaches (sauf dans le monde terrien contemporain), errent dans un univers où ils sont des vestiges d'une civilisation effacée.

En 40 ans, les deux auteurs ont développé un univers cohérent peuplé d'une variété de créatures exotiques (au point de produire une encyclopédie de ces mondes imaginaires.) Loin des Space Opera baroque d'un Druillet, le style visuel de Mézières a influencé des auteurs de bande dessinée et même des cinéastes. Luc Besson affirmait, non sans roublardise, "la différence entre George Lucas et moi, c'est que j'ai payé Mézières."

Au terme de ce qui est sûrement le plus long Space Opera de la BD française, les pérégrinations de Valérian et de Laureline s'achèvent sur une boucle narrative et temporelle.

L'univers est menacé par les Wolochs, des monolithes noirs (!) qui dévastent toutes les planètes connues sur leur passage. Désormais, il y a deux attitudes face à cette menace, la résistance, qu'incarnent nos héros et leurs alliés, ou la collaboration (leurs anciens adversaires.) On va donc revoir défiler des personnages secondaires des précédents albums (la mère-nature de Filène, le marchand de Syrte, Shroeder - le savant sosie de Jerry Lewis - et le gangster Sunrae, ainsi que les récurrents Shingouz ou M. Albert, jusqu'à l'apparition clin d'œil du créateur des Terres truquées ) qui vont, aux côtés de nos héros, s'efforcer de contrer les forces mortifères (et non "du mal") et leurs alliés (le triumvirat de Rubanis, la trinité d'Hypsis, le quatuor Mortis, les héros déchus de l'Equinoxe...) et sauver l'univers grâce à l'ouvretemps, un graal récupéré par Valérian.

Au terme de ce récit, la menace est écartée et Galaxity réapparaît. Mais nos héros ne sont plus en mesure de se réadapter à leur ancienne vie et un vieil ennemi - devenu un personnage positif - leur offre une opportunité de repartir à zéro. La première aventure "sérieuse" de Valérian et Laureline les envoyait sur une Terre dévastée, l'ultime leur laisse un univers à construire.

Un peu difficile de laisser des personnages qui nous ont accompagné pendant des années, même si la science-fiction s'est banalisée et que, du coup, leurs aventures avaient perdu un peu de ce qui faisait leur originalité... La postérité est assurée (avec Sillage, Tessa, Agent Galactique, Orbital...) et le duo Christin/Mézières a commis un roman mettant en scène nos héros... Un dessin animé a été produit (assez peu fidèle à l'esprit de la BD même s'il est sympathique.)
Le cycle et la série se bouclent de façon cohérente.

Au revoir.
Et merci pour le voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Marc Gyver



Masculin Nombre de messages : 1098
Age : 117
Localisation : Romagnat
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Valérian et Laureline. L'ouvretemps.   Ven 12 Fév 2010 - 21:53

Bon, ben je n'ai rien à ajouter à ce vibrant hommage de Zaitchick.

Valérian et Laureline ont été parmi les premiers héros qui m'ont fait "tomber dans la BD", et ça fait toujours un peu bizarre de quitter des personnages qui vous ont accompagnés sur une telle durée... Sad
Revenir en haut Aller en bas
 
Valérian et Laureline. L'ouvretemps.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Valérian et Laureline. L'ouvretemps.
» Quand Goldorak cite Valérian...
» Expo Valerian et Laureline
» Expo Valérian > 5/03
» Valérian et Laureline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: