AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [chronique] Sutures de David Small

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiramisu
Auteur
Auteur


Masculin Nombre de messages : 17
Age : 51
Localisation : Perros-Guirec
Date d'inscription : 29/12/2009

MessageSujet: [chronique] Sutures de David Small   Mer 6 Jan 2010 - 12:35

Bonjour,

hier soir, j'ai découvert SUTURES, de David Small, chez Delcourt (ça sort aujourd'hui même).
Et c'est un grand livre !
C'est toujours un peu tarte à la crème de parler de chef d'oeuvre, mais là, c'est mérité !
Sans doute l'un des plus beaux livres de 2010, et l'on n'est que le 6 janvier !
Je vous mets le lien de Delcourt sur le livre:
http://www.editions-delcourt.fr/catalogue/comics/sutures
Et un sur le site de l'auteur:
http://davidsmallbooks.com/

Après, je laisse au soin de nos chers libraires clermontais de commenter le bestiau: c'est du lourd !

G.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Mer 6 Jan 2010 - 17:50

8 pages en preview ICI


(3 de plus que le site Delcourt mais plus facile à visualiser)
Revenir en haut Aller en bas
marion
Titulaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 491
Age : 33
Localisation : le placard aux mangas
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Sam 9 Jan 2010 - 10:26


Etats-Unis, années 50, David est un petit garçon de dix ans comme tous les autres, au sens où il n’a pas le choix, de sa famille, de sa maison et de sa vie.
La vie de David n’est qu’un perpétuel choix forcé. Son éducation et son quotidien vont être soumis au scandaleux égoïsme de parents qui ne pensaient qu’à eux et dont les exigences vont annihiler la personnalité naissante d’un enfant.
Bientôt le cri silencieux de la solitude se transforme en maladie, en fragilité chronique, pendant que dans le petit cou de l’enfant grossit un kyste étrange…Mais après tout, pas de quoi s’affolait, ce n’est rien, ce n’est que le cou de David, de cet enfant sage, silencieux, que l’on oublie si facilement puisque cela arrange tout le monde, les adultes, les finances ainsi que le mal qui grandit, à l’intérieur comme à l’extérieur dans l’indifférence générale d’un monde moderne et impitoyable…

Sutures est le titre qui convient sans doute le plus à ce one-shot largement autobiographique puisqu’il illustre parfaitement la dialectique interne et externe auxquelles le petit David est soumis. La narration est séquencée avec brio et maestria et les évènements défilent dans la fluidité et l’harmonie que David Small inspire dans son trait.
Les silences sont omniprésents, pourtant l’action et le sens se soutiennent et se révèlent l’un l’autre. Le muet prend tout son sens et toute sa poésie alors que les mots sont durs, aussi durs que la réalité d’une vie qu’on nous donne en exemple…
Le ton est d’une extraordinaire justesse alors même que le sens est complexe, différent selon chacun des points de vue et jamais manichéen. Un travail d’auteur parfaitement maîtrisé et abouti où émerge sans cesse comme un raz de marée l’émotion, la colère, le souvenir.
Au-delà de la confidence autobiographique, le goût, l’air du temps de l’enfance nous rattrape et les niveaux de lecture se multiplient. Quelles responsabilités ont donc ces adultes qui nous gouvernent, d’où vient l’autorité, comment ces concepts se mélangent-ils, comment y perd-t-on pied, comment l’amour et les paradoxes de quelqu’un se transforme en haine et ruine les rêves ?

Merci Gilles, c’est effectivement un livre majeur, une œuvre juste, cohérente, significative et tout aussi indispensable que bouleversante…




Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: déception   Mer 20 Jan 2010 - 20:49

Désolé, mais je ne serai pas aussi dithyrambique que Marion et Tiramisu scratch

Avant de dire pourquoi, quelques mots d'un célèbre auteur qu'on peut lire sur le rabas du livre :

Robert Crumb a écrit:
Sutures de David Small évoque brillament la frénésie scientifique des années 50, un temps où l'on pensait la science capable de tout résoudre. Small est un agneau innocent, un garçon sensible, un rêveur éveillé en plein cauchemar. Ses parents et sa grand-mère foutent vraiment les jetons ! abile à saisir les expressions des visages et des corps, il nous livre une autobiographie d'une force émotionnelle rare.

Grosse performance journalistique, il a tout dit en quelques lignes. Et c'est peut-être ça le problème, c'est qu'il n'y a pas beaucoup à ajouter.
Je n'adhère qu'à la partie grasse de la citation. La famille de Small est terrifiante, encore plus que les parents de Craig Thompson. Le non-dit est une religion. C'est palpable dans le livre. Mais Small ne nous amène pas plus loin que ça. Il n'exploite pas la liberté que le format "roman" lui offre. Ses digressions graphiques font plan-plan au coeur du sujet grave qu'il veut développer. Même s'il rend parfaitement compte de l'enfer de son enfance, il ne suggère jamais rien d'autre que son réel d'où le rêve semble avoir à jamais été écarté (à la différence de Craig Thompson).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Mer 27 Jan 2010 - 17:39

"Sutures", voilà un bouquin qui va laisser des traces...

C'est effectivement une lecture très intéressante, très prenante. Quel famille de dingue, tout de même ! Même si on sent bien que l'auteur n'a pas cherché à raconter LA vérité mais avant tout SA vérité, à travers son regard de petit garçon puis de jeune adolescent, je ne peut pas m'empêcher de trouver cette famille complètement barrée. Ça fait froid dans le dos, ce genre d'ambiance familiale. D'un autre côté, c'est assez criant de vérité par rapport à l'idée que l'on peut se faire de l'Amérique de ces années là, où la taille des ailerons de leur dernière voiture passe avant la santé de leur fils ! Quand a l'image de la médecine, je la trouve franchement inquiétante mais ce qui l'est encore plus, c'est que je n'ai pas le sentiment que les choses ont vraiment changé de ce côté là !!! (mais c'est un autre débat..)
Pour en revenir au livre, c'est vraiment très bien écrit et magnifiquement illustré. L'auteur prend le temps de posé les sentiments de ses personnages. Beaucoup de choses passent par les regards, c'est impressionnant, rien que pour ça.
Une lecture que je conseil, donc, mais choisissez bien le moment, c'est pas ça qui va vous remonter le moral.
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Mar 2 Fév 2010 - 19:19

Comme avant d'écrire chacun de mes quelques commentaires sur ce forum, j'ai tenté de lire les critiques de sites web sur l'album que je viens de lire. Une manière de prolonger la lecture, l'envie de savoir ce que d'autres avaient vu avaient lu. Et parmi les quelques chroniques glanées à droite à gauche, j'ai été heurté par le manque de plaisir malgré des qualités reconnues.

J'ai adhéré comme Marion et Tiramisu à cet univers archi-sombre au graphisme glaçant. Merci à elle de m'avoir fait découvrir cette perle qui a su me surprendre de la première à la dernière page.
Le regard sombre du jeune garçon, incapable de porter l'image d'une mère aimante m'a particulièrement marquée. La profondeur des silences construit le jeu des regards des personnages. C'est magnifique.

La lecture de cet album m'a offert beaucoup de plaisir en dépit de sa thématique peu réjouissante. Plaisir graphique principalement. je me suis particulièrement porté sur l'isolement de ce pauvre jeune garçon. Mais je me suis totalement détaché de la thématique scientifique, à ma grande surprise, au point de trouver pathétique le mea culpa du père.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Mar 9 Fév 2010 - 20:31

Je crois que je vais me mettre à la BD américaine moi , dans ce format , dans ce genre , je ne cesse de trouver chaussure à mon pied.
Après Blankets , De mal en pis et Brooklyn Dreams (l'un de mes chouchous de 2009) , je suis à nouveau epoustouflé par la qualité narrative des artistes d'outre Atlantique.

Sutures fait partie de ces albums qui laissent une trace , le sujet grave est traité avec sensibilité et émotion , je me suis trouvé révolté face à l'attitude de cette famille , face à l'abandon de cet enfant.

Le regard , c'est pour moi la clé de ce livre , tout d'abord celui que peut porter un enfant sur le monde des grands , sur ces derniers qui de façon bien naîve pensent qu'un enfant de 6 , 10 ou 14 ans ne peut pas comprendre les agissements qui l'entoure.

Le regard , celui dessiné , dans lequel on perçoit toute la tristesse , la mélancolie et la résignation de cet enfant , à travers de longues pages ou le moindre mot n'est plus nécessaire pour décrire des sentiments aussi forts.

J'ai traversé les 300 pages d'une seule traite et sans dévoiler le final (au passage ne pas lire la quat de couv trop explicite sur le déroulement de l'histoire) , j'ai ressenti un profond soulagement.

Merci pour cette belle découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Patachou

avatar

Féminin Nombre de messages : 115
Age : 94
Localisation : Torontocity, Bibendumcity
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Mar 9 Fév 2010 - 20:55

Un livre-thérapie pour David Small qui exorcise ses maux sans se soucier du « plaisir » de lecture.

Les non-dits de cette famille sont palpables au plus près au travers cet enfant qui finit par incarner en personne la violence silencieuse.
Ici, Small combat son mutisme, au sens de l’impossibilité psychologique de parler – j’ai finalement ressenti cet album comme un exutoire pour l’auteur, à prendre où à laisser. Pour ma part je me suis laissée happer par les superbes illustrations de cet univers monochrome, et j’ai plongé d’une traite dans le fond de ces yeux gris.

En effet la quatrième de couverture dévoile un peu trop (un peu tout).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickriver.com/photos/23637957@N03/popular-interestin
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Mer 10 Fév 2010 - 16:07

Lire un résumé revient à supprimer toute perspective de surprise. je suis entièrement d'accord avec vous.

La lecture ne peut que gagner en qualité si on fait confiance aux auteurs, pour voir comment ils vont emmener les éléments narratifs (éléments perturbateurs, péripéties, et caetera).
Une bonne solution, faire confiance en ses libraires, et les laisser choisir à votre place.
Revenir en haut Aller en bas
tib
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 404
Age : 42
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Sam 13 Fév 2010 - 6:51

Patachou a écrit:
Un livre-thérapie pour David Small qui exorcise ses maux sans se soucier du « plaisir » de lecture.

Les non-dits de cette famille sont palpables au plus près au travers cet enfant qui finit par incarner en personne la violence silencieuse.
Ici, Small combat son mutisme, au sens de l’impossibilité psychologique de parler – j’ai finalement ressenti cet album comme un exutoire pour l’auteur, à prendre où à laisser. Pour ma part je me suis laissée happer par les superbes illustrations de cet univers monochrome, et j’ai plongé d’une traite dans le fond de ces yeux gris.

En effet la quatrième de couverture dévoile un peu trop (un peu tout).

Effectivement il plane une impression d'exutoire, de thérapie personnelle qui étouffe un peu le lecteur et ne lui laisse pas beaucoup de place.
Un Enfant rejeté, ignoré ... bref une histoire de carence affective parmi d'autres mais qui nous dérange toujours.
La lecture fut agréable, ce qui ne me paraissait pas évident au premier abord.
Merci à nos sherrifs ( merci Marion ) pour cette sélection car il est certain que je ne l'aurai pas lu spontanément.
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Sam 13 Fév 2010 - 13:46

Une bonne découverte (3 sur 3 pour ce mois-ci !!!), une autobiographie sombre, une narration simple mais efficace, un dessin sans fioriture, bref un "bon" moment de lecture à travers cette enfance peu ordinaire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
eels

avatar

Féminin Nombre de messages : 127
Age : 38
Localisation : home sweet home
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Sam 13 Fév 2010 - 22:20

I love you I love you I love you
J'ai adoré cette lecture.Là, il y avait de l'émotion,de la colère,de l'incompréhension, enfin, plein de sentiments mêlés qui nous poussent à réflêchir et à se poser des questions (sûr soi-même pour ma part).
Chapeau à l'auteur,pas facile de se mettre en scène comme ça,de nous faire partager ce qu'il ressentait au plus profond de lui;son intimité.
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3088
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Lun 15 Fév 2010 - 9:37

Deuxième lecture pour moi de la sélection de janvier (après 5000km) et deuxième coup de coeur !! Comment je vais faire Question

Le genre 'intime', qui peut agacer par moments, trouve ici l'un de ses sommets des dernières années (sans aucune prétention, hein, avec le peu que j'ai lu : j'accepte tout conseil de lecture pouvant m'amener à revoir mon jugement à l'emporte-pièce), avec une belle utilisation du médium pour rendre la subjectivité du personnage.

Très attachant, avec un passage très fort (la confession du père : à pleurer !)
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Lun 15 Fév 2010 - 13:50

Eraserhead, je ne suis pas sur de bien cerné ce que tu entends par "genre intime" mais ça m'évoque une référence pour moi : "pilules bleues" de Peters.
Dans un autre style, il y a certains bouquins de Taniguchi. Et puis, on peut citer "L'accablante apathie des dimanche à rosbifs" (à lire à tout prix), "...à la folie" par James et Ricard ou "Le dernier modèle" de Stéphane Levallois.
Il y en a surement d'autres que j'oublie !
Revenir en haut Aller en bas
eraserhead
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 3088
Age : 43
Localisation : Au beau milieu du Pacifique
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Lun 15 Fév 2010 - 21:29

Merci pour ces références !
Effectivement, PILULES BLEUES irait bien là dedans... J'ai dit genre intime : je crois que j'aurais pu dire autobiographie ? Je pensais aussi en disant ça à AU COEUR DE LA TEMPETE d'Eisner
Revenir en haut Aller en bas
Mémère
Titulaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 994
Age : 47
Localisation : Brenat
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Jeu 25 Fév 2010 - 9:14

Une grande force émotionnelle, une sensibilité à fleur de peau dans le dessin et le récit.
L'auteur exorcise ses démons en nous dévoilant sa vérité sur sa propre famille. Une belle famille de barges.
Même si ce n'est pas très gai, j'ai été transporté de bout en bout lors de cette lecture.
Revenir en haut Aller en bas
naphtalene
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Nombre de messages : 961
Age : 45
Localisation : dans les alpages
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   Ven 11 Juin 2010 - 18:07

tiens, vous en parliez ici !!! je me suis procuré cet ouvrage lors d'un petit séjour outre atlantique, ici, et en VO, forcément. Mon vocabulaire en angliche n'est pas très étendu (c'est rien de le dire!!) mais j'ai pourtant dévoré le bouquin d'une traite. d'une part parce qu'il n'y pas beaucoup de texte (ouf), et d'autre part parce qu'il est extrêmement fort. L'auteur y a mis ses tripes, ça se sent à chaque image : une thérapie utile pour lui certainement, et un beau partage pour nous, lecteurs.
très fort. chapeau bas.

sinon j'ai aussi acheté les Peanuts 1969-70, obligé rabbit , mais après c'est tout sinon la valise est trop lourde....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [chronique] Sutures de David Small   

Revenir en haut Aller en bas
 
[chronique] Sutures de David Small
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [chronique] Sutures de David Small
» [Chronique] Asterios Polyp - David Mazzuchelli
» [chronique] Silverfish de David Lapham
» David Gemmell (1948 - 2006)
» David Tennant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: BD américaine-
Sauter vers: