AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mattéo de Gibrat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Mattéo de Gibrat   Sam 11 Oct 2008 - 6:45

Un nouveau Gibrat, c'est toujours un évènement, d'autant plus quand il s'agit d'une nouvelle histoire, en l'occurrence une série en quatre volumes.
Bien sûr, l'effet de nouveauté du Sursis n'est plus de mise. L'auteur s'est révélé il y a une dizaine d'années, il suit son bonhomme de chemin dans une direction qui n'est pas vraiment surprenante et on se dit dès les premières pages : "c'est bien du Gibrat !".
Pourtant, le dessin a évolué. Le coup de crayon est plus nerveux, plus jeté, plus instinctif. Un peu caché derrière une sublime mise en couleurs (que dis-je, en lumière) qui reste sa marque de fabrique, on sent que quelque chose a changé malgré tout. Gibrat s'est laissé aller peut-être plus que jamais et le résultat tient dans les pages : chaleur et émotion.
Donc nous voilà avec de nouveaux personnages, un nouvel univers. Pays Basque à l'orée de la guerre de 14-18. Là aussi, on prépare l'événement en chantant. A part dans la famille de Mattéo où on a été élevé à l'antimilitarisme ... Et Mattéo a plus d'un souci. D'abord, il est amoureux de Juliette, mais elle en pince pour un aviateur de bonne famille. Ensuite, il est espagnol et non mobilisable, ce qui finit par le rabaisser aux yeux de Juliette et de tout un chacun. Alors, il va prendre le chemin inverse du Julien du Sursis : malgré le désenchantement général, la prise de conscience d'une boucherie sans nom , il va signer son acte d'engagement.
C'est un tome 1, une mise en place progressive, et je pense que le noeud du problème apparaîtra au fil du temps. Gibrat semble en garder sous le pied et la tension montera à n'en pas douter au fil des trois autres volumes prévus. Mais déjà, le récit parvient par moments à faire grimper un peu les puls Very Happy
Les plus patients d'entre vous peuvent donc attendre une petite dizaine d'année pour enfin se plonger dans une saga complète Laughing

Arrow Toutes les pages sont disponibles ici.






J'aime I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Sam 11 Oct 2008 - 7:19

Merci Fred pour ce retour , il rentre dans le budget , c'est certain cheers , la couv' est magnifique , j'essaierai également d'en toucher quelques mots une fois lu study .

can
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Sam 11 Oct 2008 - 19:25

Un nouveau Gibrat, c'est toujours une bonne surprise et là, juste en prenant l'album en main, j'ai senti qu'il y avait quelque chose de pas comme d'habitude (mais peut-il y avoir une habitude avec autant d'espace dans le temps ?). Enfin, on va dire que j'ai eu un sentiment d'encore mieux... Et puis j'ai feuilleté le livre et je me suis dit, c'est la couleur directe, mais c'est idiot puisque Gibrat fait de la couleur directe depuis bien longtemps !!! Alors j'ai senti le papier sous mes doigts et j'ai réalisé qu'il était plus... mieux... je ne sais pas mais meilleur et une petite voix m'a alors soufflé : "Ben ! Oui, il est chez Futuro !". cyclops
Bon Dieu mais c'est bien sûr !!!
Je l'ai donc acheté ce livre et je vais le lire avec grand plaisir, d'autant plus qu'il est édité chez FuturopOlis, donc. La question est de savoir pourquoi les éditeurs n'ont pas tous le même soin pour la qualité de leurs livres ? C'est vraiment qu'une histoire de cout ?
Bon, ça m'est un peu égal, du moment que Gibrat, il en vende plein et que ça permette à FuturopOlis de continuer à éditer les perles d'autres auteurs moins connus et pourtant si intéressant comme Jean Harambat, Sébastien Vassant, Stephane Levallois et pleins d'autres.... cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2438
Age : 34
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Mar 14 Oct 2008 - 7:14

Joco a écrit:
La question est de savoir pourquoi les éditeurs n'ont pas tous le même soin pour la qualité de leurs livres ? C'est vraiment qu'une histoire de cout ?

Evidemment pour des questions de coût mais aussi à cause d'un certain "je-m-en-foutisme" je pense.
Je pense (ca reste très personnel) que la qualité de "l'objet" livre est très importante même si elle engendre un coût un peu supérieur, ce qui ne semble pas être le cas de tout le monde.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Auteur
Auteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 465
Age : 117
Localisation : pas bien loin
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Mar 14 Oct 2008 - 8:10

Un 64 pages à 16 euros(105 francs pour les plus vieux d'entre nous)...A ce prix là (2 à 3 euros de plus que les autres BD de même pagination),la qualité de l'objet peut être là!
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Ven 24 Oct 2008 - 19:55

Et ben, merci les gars de m'avoir prévenu de l'Edition de Luxe Exclamation Exclamation Exclamation Shocked Shocked Shocked

"Le premier livre comprendra les planches dans leur version intermédiaire, en noir et blanc. Les bulles de texte y seront rajoutées, permettant au lecteur de lire l'histoire dans cette version inédite, uniquement disponible dans cette édition. Le deuxième livre reproduira les pages en couleurs, sans aucune bulle, à une taille plus proche des originaux, pour en apprécier toute la force du trait, et les couleurs exceptionnelles de Jean-Pierre Gibrat. Recherches de personnages, croquis inédits complèteront ces ouvrages qui permettront au lecteur de découvrir les coulisses de cette grande saga romanesque. Enfin, une image inédite, imprimée sur beau papier, numérotée et signée par l'auteur complètera cette édition présentée sous coffret toilé, et fer à chaud." (source)
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Mar 28 Oct 2008 - 9:26

Tremblement de terre dans les bibliothèques. Séisme de grande ampleur, et il risque d'avoir des morts. La faille de Gibrat risque d'engloutir dans l'anfractuosité des albums damnés.
Oui, car il va falloir faire de la place pour que le Mattéo de Gibrat puisse trôner paisiblement dans vos étagères. Il fait parti de ces albums marquants, tellement au dessus du lot qu'il vous rendra fade les prochaines lectures de cases et de bulles. Pour moi, la dernière fois, c'était From Heel. La fois d'avant, c'était l'Aigle Sans Orteille. Un coup de coeur comme j'en ai une fois par an, dont le principal inconvénient est de ternir la lecture des autres albums du moment. (sauf Le Roi des Mouches, qui a bien résisté chez moi Very Happy )

L'histoire, c'est boulversant ! Un court résumé ne saurait faire partager la densité du propos. Comment rendre crédible une histoire où un gus sacrifie des convictions pour l'amour d'une nana ? Gibrat, lui, y est arrivé. Sans tomber à aucun moment dans la mièvrerie cul-cul la praline de ballots romans à l'eau de rose. Sans tomber non plus dans le pathos de nous plonger dans les entrailles des tranchées de la Grande Guerre (comme d'autres l'on malheureusement fait précédemment).

Au contraire, Jean-Pierre Gibrat réussit à saisir de sa plume et de son stylo toute l'émotion d'un jeune homme tenaillé par des convictions naissantes, le fantôme d'un père disparu, l'amour de la belle qui n'a d'yeux que pour le fils du notable local. Il n'oublie pas de mettre en exergue l'authentique pression de l'époque, où les jeunes hommes restées au pays sont considérés comme les planqués. Ni la détresse des hommes au front, contrastant avec l'enthousiasme du départ. Gibrat n'invente rien, mais il traite de tous ces thèmes avec justesse, sans homélie ni mélo.

Ce que le 9° Art du Ponant a de meilleur, c'est bien cette capacité à offrir au lecteur des œuvres à la qualité graphique incomparable et à l'intelligence de l'écriture pour des sujets aussi denses et dramatiques, appartenant au subconscient collectif. C'est un albu qui fait vivre la bande-dessinée - je dirai même plus - qui fait aimer la bande-dessinée.
Revenir en haut Aller en bas
Reward



Nombre de messages : 12
Age : 35
Localisation : Cébazat
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Ven 31 Oct 2008 - 15:48

ce livre etait tres bien j'ai beaucoup aimé l'histoire avec le theme de la guerre mondiale comme tragedie on est emu par le personnage de matteo si sensible sacrifiant presque sa vie pour l'amour de la sienne (de vie)
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Sam 15 Nov 2008 - 8:35

ah enfin je l'ai lu ce Matteo , quel bonheur de retrouver la plume magique et incisive de Mr Gibrat , et ce dessin , quel régal pour nos petits yeux Shocked .

Cette première partie est une très bonne mise en place de l'histoire , la suite s'annonce donc prometteuse et nous ne sommes pas au bout de nos surprises , je pense qu'on risque fort de revoir Eugéne ou Amélie Very Happy.

On commence même à lire sur certains forums que la série Matteo serait en amont du Sursis et que plusieurs personnages seraient liés affraid !!! ... pourquoi pas ... ?

can
Revenir en haut Aller en bas
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 4726
Age : 49
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: la chronique suivra...   Jeu 21 Oct 2010 - 15:00



Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Jeu 21 Oct 2010 - 20:32

Ouiiiiii ! Matteo est revenu !
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick

avatar

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 33
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Sam 23 Oct 2010 - 17:21

Le tome 2 de Mattéo se déroule en majeure partie à Saint-Petersbourg, en 1917, pendant la Révolution Russe.
Magnifique album qui prolonge parfaitement le premier tome, racontant la vie du jeune anarchiste Mattéo.

Graphiquement, c'est sublime, avec des lumières et des couleurs de toute beauté pour illustrer la ville de Saint-Saint-Pétersbourg ou la campagne pyrénnéenne.
Le scenario gagne encore plus en maturité : dans une sobriété incroyable, Gibrat raconte les doutes qui envahissent son personnage principal, face aux désillusions qu'il va connaître en Russie.
Revenir en haut Aller en bas
BenBecker

avatar

Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 37
Localisation : pas loin de chez Capitaine Nicrotte
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Dim 24 Oct 2010 - 12:18

En tout cas, superbe vitrine à la librairie !!! Bravo !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ondeabulles.canalblog.com/
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: jubilatoire   Mar 28 Déc 2010 - 15:56

Cette seconde époque est celle de l'affirmation , après un premier tome ou Gibrat introduisait doucement mais surement ces personnages dans l'horreur des tranchées , cette fois ci tous les acteurs sont en place , ils prennent toute leurs dimensions dans une histoire qui file vers une révolution Russe et tous les espoirs qu'elle va susciter.

Espoirs et désillusions sont bien les maîtres mots de cet album , telle l'histoire avec un grand H , celle de Matteo va connaître également de nombreux tourments , de Collioure à Pétrograd en passant pas l'insouciante Parisienne , nous sommes bien loin du front mais les événements qui vont s'y jouer vont peser lourd dans la vie de Matteo.

Le travail de Gibrat reste en tout point remarquable , rythme , écriture , dessin , couleurs , tout est là , j'ai vraiment adoré cette seconde partie où j'ai même eu le sentiment que l'auteur était au sommet de tout son art , par exemple il a le don de nous immerger pleinement dans les villes où se déroulent les faits.
En continuant ainsi , Matteo risque fort de devenir une saga majeure de la bande dessinée où comment concilier succès commerciale et grande qualité artistique.

A noter un magnifique cahier graphique qui accompagne l'album et un joli mot de l'éditeur (je suppose) qui résume parfaitement et simplement le talent de JPG.

Vivement la suite , nous ne sommes pas au bout de notre bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Can
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2608
Age : 38
Localisation : Golden city
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Troisième époque   Mar 24 Déc 2013 - 14:38



On l'a déjà écrit à maintes reprises, Jean-Pierre Gibrat fait partie des plus grands, en témoigne le nombre de personnes prêtes à attendre des heures pour le temps d'une rencontre, d'une dédicace surtout. Ses nouveautés font désormais partie des plus attendues et c'est logiquement que Matteo rejoint les blockbusters de fin d'année au rang des sorties et des cadeaux qu'on glissera sous le sapin du Beau père, ou du collègue de gauche, déçu par le gouvernement en place.
La politique, encore la politique, excusez moi mais je m'égare pour mieux y revenir, nous sommes ici pour parler Bandes dessinées, et avant tout du dernier Gibrat.

Nous sommes donc en 1936 dans l'insouciance de l'entre deux guerres, on retrouve Matteo presque là où nous l'avions laissés avec ses fidèles amis, Eugène et Amélie (tiens quand je vous disais au début que ces deux là prendraient une place prépondérante dans le récit). Sauf que près de vingt années se sont écoulées, de retour du bagne de Cayenne, notre héros est marqué dans sa chair et dans son âme, pourtant il n'a pas pris une ride (choix étonnant au premier abord).
En France, ce sont les premiers congés payés et rien de tel qu'un retour au pays de Collioure pour faire un état du pays dont l'opinion est divisé entre les pro et les anti Blum. Mais c'est avant tout la situation d'une nation voisine, qui préoccupe et divise notre petit groupe, là où se joue une autre révolution, contre le général Franco. Quels efforts la France doit faire dans ce contexte ? , Voilà de quoi alimenter les débats d'une longue nuit d'été...
Ce retour aux sources est aussi l'occasion de faire un point sur la famille, les copains du passé et de revoir Juliette , toutes et tous, restés sur le front méditerranéen.

Ce tome marque comme une douce pause dans la vie des protagonistes, les jeux de plage, les discussions à l'ombre d'un pin, les parties de pétanque et radio tour inondent de leur nonchalance les journées de villégiature, les magnifiques aquarelles contribuant à magnifier ces décors de carte postale, on sent que le dessinateur est dans son élément.
Fini la boue des tranchées ou le froid et la neige russe, place au jaune du sable fin et au bleu immaculé d'un ciel d'été, chaque planche est un rayon de soleil chaud et beau. L'écriture toujours fine et ciselée se prête parfaitement aux conversations estivales, là encore Gibrat évolue à domicile, dans un registre où il n'a peu d'égal.
Les amateurs d'action regretteront une langueur peu propice aux rebondissements en tout genre, je regretterai aussi pour ma part une révélation un peu trop téléphonée mais je n'en dis pas plus, rendez vous le 10 Janvier, car nous sommes gâtés, pour un Blueberry Strip qui s'annonce déjà mythique.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
avatar

Masculin Nombre de messages : 2296
Age : 49
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   Mar 24 Déc 2013 - 16:52

Tout à fait d'accord avec Can, cet album est un des meilleurs que le grand JP nous à livré jusqu'ici. je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais son dessin atteint des sommets, déjà très beau, très élégant, il est maintenant plein des sentiments de ces personnages, éclatant d'émotion. C'est admirable !

Par contre, je ne suis pas tout à fait d'accord sur la lecture de l'histoire. Certes, il y a dans ce livres comme dans cette époque comme un sentiment d'insouciance, une ouverture vers de nouvelles perspectives de vie mais ce n'est qu'une façade et la réalité est, comme c'est souvent le cas dans les grandes périodes de changement, bien moins simple qu'il n'y parait. On verra que finalement, les conversations, pas si anodines que ça, vont déboucher sur des orientations plutôt nouvelles.... L’insouciance n'est que de façade, y compris pour notre héro !
S'il y a de la langueur, effectivement, il n'y a aucune lenteur dans ce livre. Tout passe vite et chacun chemine et même si l' révélation qui n'en est pas une n'échappe qu'au principal intéressé, c'est hélas, sonnent comme ça dans la vraie vie. N’empêche, cette Juliette, j'ai du mal à l'aimer et l'amour que Mattéo lui porte est un peu incompréhensible, mais finalement, c'est ça l'amour.

Un petit mot, tout de même, pour le personnage central de cet album : Amélie, la charmante Amélie qui, on le sent très fort, à conquis le cœur de note auteur... et celui du lecteur aussi. Quelle femme !

Vivement le 10 !  bounce cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mattéo de Gibrat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mattéo de Gibrat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mattéo de Gibrat
» Le sursis de Gibrat
» Le vol du corbeau de Gibrat
» Dédicace Gibrat samedi 29 novembre 2008
» MATTEO et les autres albums de Jean-Pierre GIBRAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: