AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les Invisibles d'Harambat

Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Comité de sélection du Sheriff d'or
fred

Masculin Nombre de messages : 4846
Age : 51
Localisation : entre un carton de nouveautés et une pile de retours
Date d'inscription : 06/02/2007

Les Invisibles d'Harambat Empty
MessageSujet: Les Invisibles d'Harambat   Les Invisibles d'Harambat EmptyDim 31 Aoû 2008 - 19:01

Encore un livre bien épais, mais qui s'avale d'une traite tant il est passionnant, rugueux et terriblement bien écrit.
Au XVII°siècle, en Gascogne, des paysans menés par un militaire chevronné s'insurgent contre la gabelle que Colbert leur impose par la force. Audijos et les siens lutteront plus de deux ans contre les pillards officiels, recueillant une aura populaire digne de Zorro ou de Robin des bois.
C'est un récit historique et populaire, presque un roman de cape et d'épée. Les séquences sont remarquablement ciselées, rythmées par les tableaux des champs et des femmes et hommes qui s'affairent. Et l'aventure se tisse en même temps que le destin d'un héros malgré lui.
Le trait d'Hrambat est juste, jeté, âpre. Une succession de crayonnés, mais l'âme des personnages et des arbres y transpire.

Du coup, je suis bien content que Jean Harambat vienne nous rendre visite le 11 octobre Smile

Du coup, je suis bien heureux de pouvoir vous offrir un badge avec cet album Smile

Les Invisibles d'Harambat 97827510

Les Invisibles d'Harambat Planch10

Les Invisibles d'Harambat Haramb10

Arrow fiche éditeur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritbd.com
Pierrick

Pierrick

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 35
Localisation : Billom
Date d'inscription : 29/12/2007

Les Invisibles d'Harambat Empty
MessageSujet: Re: Les Invisibles d'Harambat   Les Invisibles d'Harambat EmptyMar 2 Sep 2008 - 7:38

Les histoires de révoltes, c'est fait pour me plaire. Very Happy
Tu dis c'est épais, c'est un roman graphique ? Ou plus court ?
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
Joco

Masculin Nombre de messages : 2331
Age : 51
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

Les Invisibles d'Harambat Empty
MessageSujet: Re: Les Invisibles d'Harambat   Les Invisibles d'Harambat EmptyLun 22 Sep 2008 - 15:37

Je viens de lire Les Invisibles et je suis très impressionné. Pour un premier ouvrage, Jean Harambat nous offre un document fort, une histoire vraie, de celles qui ont fait l'Histoire d'un pays. Tout en restant très proche de ses personnages, c'est toute une époque qu'il nous raconte.
Bien que je ne goutte guère à ce dessin, il faut admettre qu'il correspond parfaitement avec le récit et la période qu'il évoque. Il est trouble et rude comme les personnages qu'il anime. A la fois simple et compliqué, avec une économie de petits traits qui forment une image pleine de bon sens. Chaque case est une mise en perspective.
Dans la première partie, les faits d'armes sont, le plus souvent, évoqués dans les dialogues alors que les dessins nous montrent le travail des paysans. Dans cet antagonisme, les vendanges, les labours et les moissons donnent tout son sens au récit qui, lui, tourne autour de la guerre, des combats et des embuscades. Seul un duel est représenté. Aux scènes où l'on parle de conflits et de batailles, succèdent les images de la maison d'Audijos et le travail des champs, comme pour justifier ces luttes. Les jours, les mois, les années se succèdent, une saison après l'autre, suivant les activités des paysans. Le récit se déroule. La guerre fait rage puis prend fin.
Ensuite, l'auteur reprend le même récit, mais le point de vue change. On est, cette fois, au cœur des violences avec pour guide une jeune fille innocente et fragile. Le contrepied continu, tout en opposition, pour mieux appuyer le propos. Cette fois, les combats sont longuement dessinés. Le sang gicle. Les coups de feu font mouche. Même le duel est plus violent. Le dessin, tout en mouvement, illustre alors le désordre de la bataille. Une seule image de notre guide, jeune adolescente terrorisée, suffit à donner toute sa mesure à l'horreur de la scène. Et c'est le jeu de la séduction qui vient à nouveau souligner l'issue morbide du combat. Amour et haine se succèdent alors. L'horreur de la guerre mise en lumière par la force des sentiments amoureux. Puis, le colporteur anime la fin du récit, de gibets en exécutions, pour finir avec le ralliement des insurgés.
Dans le troisième point de vue, l'acte de guerre est héroïque. Le chevalier se couvre de gloire et rentre victorieux. Mais le fête est interrompu par la troupe. Les exactions des soldats poussent le héros à reprendre les armes pour défendre les siens. Et le rituel du duel peut reprendre. Les rencontres amoureuses du héros rythment les récits de ces exploits dans la bouche des autres. Le colporteur, le père, ses compagnons nous racontent l'histoire. Et de romantique, l'épopée bascule dans le tragique. Ici, ce va et vient fait dérivé le récit vers sa triste fin.
Tout le génie de cet ouvrage se trouve dans ses rythmes, dans ses incessants contrepoint « comme la fleur que le vent balance », ainsi que dans cette division par trois. Trois visions de trois femmes qui racontent la vie d'un seul homme, le fils, le frère et le mari. Chacune complétant le récit de l'autre, elles ne seront unis que dans la mort. Mais on le sait depuis le début.
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
Joco

Masculin Nombre de messages : 2331
Age : 51
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

Les Invisibles d'Harambat Empty
MessageSujet: Re: Les Invisibles d'Harambat   Les Invisibles d'Harambat EmptyLun 22 Sep 2008 - 18:37

Pour compléter une lecture qui peut vous avoir pris aux tripes comme moi, une petite interview de l'auteur !

http://www.sceneario.com/sceneario_interview_HARAM.html
Revenir en haut Aller en bas
fabulous
Comité de sélection du Sheriff d'or
fabulous

Masculin Nombre de messages : 2663
Age : 36
Localisation : ... avec Mam'zelle Bulle ...
Date d'inscription : 06/02/2007

Les Invisibles d'Harambat Empty
MessageSujet: Re: Les Invisibles d'Harambat   Les Invisibles d'Harambat EmptyMar 23 Sep 2008 - 17:56

Je trouve ça vraiment bien sur le fond, le dessin mais j'ai un petit soucis avec "les séquences remarquablement ciselées", j'avoue que je les trouve un peu trop ciselées justement ! certains passages d'une époque à une autre ne sont pas assez clair à mon gout.

_________________
"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie." Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Joco
Comité de sélection du Sheriff d'or
Joco

Masculin Nombre de messages : 2331
Age : 51
Localisation : Troisième à gauche
Date d'inscription : 23/06/2007

Les Invisibles d'Harambat Empty
MessageSujet: Re: Les Invisibles d'Harambat   Les Invisibles d'Harambat EmptyLun 3 Jan 2011 - 20:57

J'étais passé à côté de cette info qui me fait très plaisir : Jean Harambat revient avec un nouveau livre. C'est l'adaptation du dernier roman inachevé de Stevenson. Ça sort le 10 février chez Futuro et je vous en reparlerai surement !

Un tout petit avant gout ici.

Les Invisibles d'Harambat D06b9210
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Invisibles d'Harambat Empty
MessageSujet: Re: Les Invisibles d'Harambat   Les Invisibles d'Harambat Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Invisibles d'Harambat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Invisibles d'Harambat
» [RESOLU] Destinataires de courriels invisibles
» Exposé et fenêtres invisibles
» En même temps que la jeunesse d'Harambat
» LES BLESSURES INVISIBLES de Nicholas Evans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUBE D'ESPRIT BD MANGA :: BD :: Chroniques-
Sauter vers: